samedi, 08 novembre 2014 00:00

Le volontariat à l'international

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le volontariat à l'international, fondement d'une citoyenneté ouverte sur le monde - Etat des lieux et analyses mardi 28 octobre (Dijon) .

Chaque année, plus de 500 bourguignons partent vivre une expérience de solidarité internationale à l'étranger. Pour mieux comprendre cette dynamique, mardi 28 octobre à Dijon, le réseau Bourgogne Coopération, en partenariat avec l'association France Volontaires, présente les conclusions d'une étude menée sur le volontariat des Bourguignons à l'international.

Chantier de jeunes, service volontaire européen, volontariat de solidarité internationale, congé solidaire... Ces mots vous disent quelque chose ? Afin d'y voir plus clair, 41 structures bourguignonnes ont été rencontrées, toutes engagées dans l'information ou le financement du volontariat, l'accueil ou l'envoi de volontaires.

L'objectif de ce travail : analyser et comprendre cette forme d'engagement, réaliser un état des lieux des différentes façons de se mobiliser, identifier les enjeux auxquels les structures (collectivités, ONG, associations d'éducation populaire, etc.) sont aujourd'hui confrontées, et définir des pistes d'actions concrètes pour faciliter l'ouverture au monde des bourguignons.

Un secteur encore méconnu 

Beaucoup de personnes, et peut-être en faites vous partie, ont déjà eu l'envie de partir et de s'engager au sein d'un projet utile et citoyen à l'étranger. Mais parmi elles, combien ont-elles pu réellement le faire ? Dans quelles conditions et pour quels résultats ?

Lorsque l'on ne connaît pas ou peu le secteur de l'humanitaire et du développement, il est parfois difficile de s'y retrouver, si bien que partir à l'étranger en tant que volontaire peut parfois ressembler à un parcours du combattant. Auprès de quelles structures s'adresser ? Sauront t-elles vous guider depuis votre départ jusqu'à votre retour ? Serez-vous soutenu financièrement ?

Pourquoi partir ?

Découvrir une autre culture, acquérir de nouvelles compétences et un nouveau regard sur le monde, participer à un projet utile, "faire sa part"... Les motivations sont nombreuses, parfois complexes, d'autant plus que certains clichés liés à la solidarité internationale ont la vie dure.

Les projets concernés par ces volontariats sont-ils vraiment efficaces ? Et puis, pars t-on réellement pour aider ou plutôt pour vivre une expérience personnelle forte ? Ou encore, qu'est-ce que cela rapporte aux organisations qui financent ces séjours ?

A tous ces questionnements nécessaires s'ajoutent quelque freins pouvant en décourager plus d'un : information parfois difficile d'accès, contraintes administratives, risques sécuritaires ou sanitaires, tentations grandissantes de "repli sur soi", etc.

L'exigence d'une citoyenneté internationale

Si s'engager en tant que volontaire à l'international permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure, cette expérience permet également d'être mieux outillé pour se positionner et agir en tant que citoyen dans un monde globalisé.

C'est pourquoi les structures engagées dans ce domaine (Direction de la Jeunesse, des Sport et de la Cohésion Sociale, Ligue de l'enseignement, Centre Régional d'Information Jeunesse de Bourgogne, Maison de Rhénanie Palatinat, Ville de Dijon, Ville de Nevers, etc.) se sont réunies pour assurer la réalisation de cette étude, rédigée par Pierrick Rumel, stagiaire chargé de ce travail sous la direction du réseau Bourgogne Coopération et de l'association France Volontaires.

Martine Miquet

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Media

Plus dans cette catégorie : Territoires : où vivent les pauvres ? »
Connectez-vous pour commenter