vendredi, 20 février 2015 00:00

Pour l'application du droit à l'hébergement- Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Signez cette pétition

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence.

Toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y bénéficier d'un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu'elle le souhaite, jusqu'à ce qu'une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d'hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation. » 

Article L345-2 ;2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles

 

Pourtant à Lyon aujourd’hui :

• Plus de 1500 personnes se retrouvent sans solution pour dormir chaque nuit.

• Il faut appeler le 115 tous les 15 jours pour demander un hébergement en "urgence". Il faut réactualiser sa demande d’hébergement à la Maison de la Veille Sociale tous les mois pour espérer une place un an après.

C’est le principe d’accès immédiat au dispositif d’hébergement qui n’est pas respecté.

• L’accueil inconditionnel devient conditionné à la détention d'un titre de séjour, à la pression extérieure (élus locaux, collectifs de parents d'élèves, soutiens, etc. citoyens) et à l’évaluation de l’état de santé des personnes évalué par les travailleurs sociaux !

C’est le principe d’accès inconditionnel à l’hébergement qui est bafoué. 

• Faire valoir son droit immédiat à l'hébergement (recours devant le tribunal administratif) face à l’Etat entraine le risque pour les personnes d'être "punies" pour les années à venir.

• Comme chaque année et pire encore, des centaines de personnes seront jetées à la rue à la fin du mois de mars.

Ce sont les lois de la République qui sont piétinées

Lire la suite

 

 

Baptiste Meneghin

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Media

Connectez-vous pour commenter